216 rue du Buisson, 59700 Marcq-en-Barœul
+33 6 07 98 06 51
Les Lundi, Mardi et Jeudi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 21h. Les Mercredi et Vendredi de 9h à 12h.

Au coeur de la Bulle, Naturopathe à Marcq-en-Barœul et Lille

Au coeur de la Bulle
Naturopathe à Marcq-en-Barœul et Lille
 

Au coeur de la Bulle, Naturopathe à Marcq-en-Barœul et Lille

Au coeur de la Bulle
Naturopathe à Marcq-en-Barœul et Lille

Identité de l'hypersensible

21 Fév 2022 Au coeur de la Bulle Hypersensibles

On parle rarement de l'identité de l'Hypersensible. Pourtant, la question la plus récurrente d'un ou d'une hypersensible est bien "Qui suis Je ?". Oui, c'est bien une question parmi tant d'autres, on est d'accord. 
Mais la question de l'identité est importante. 

L'Hypersensible, pourquoi se perd il, se perd elle ?

L'hypersensible a tous les sens en éveil, comme nous l'avons déjà vu dans l'article "Hypersensible ou Hyperémotif".

Cela peut vraiment être difficile pour lui de savoir où se trouve ses propres limites, tellement tous ses sens lui donnent des informations sur ce qui l'entoure . Il se balade dans la vie en étant en fusion avec son environnement.

Il est difficile pour lui de repérer ce qui lui appartient de ce qui ne lui appartient pas, si ce qu'il sent lui est vraiment à lui et si c'est à l'autre... tant qu'il n' a pas commencé le chemin pour apprivoiser sa sensibilité. 
C'est pour cela que la question "Qui suis je ?" se pose. 
"Où s'arrête mes sens, les informations ? Comment faire pour démêler les couleurs qui se sont mélangées sur la palette pour appréhender le monde ? Ai je une couleur ? Ai je plusieurs couleurs ? Comment puis je faire pour ne pas tout mélanger, pour avoir ma propre identité, être reconnu pour qui je suis, mais.... qui-suis-je au juste ? "

Hypersensible ou le Syndrome du Caméléon ?

Tout le monde sait à quoi ressemble un Caméléon. 


C'est l'animal qui se confond avec ce qu'il entoure. Il change de couleurs pour mieux s'intégrer à son environnement. Je me suis toujours demandée à quoi ressemblerait un caméléon s'il n'y avait rien autour... sauf que le rien autour n'existe pas. Même en plein désert, le vide est plein de vide.... 

Je me suis souvent fait la réflexion, que, pour un hypersensible, il y avait un peu de ça (un peu, voir beaucoup) de Caméléon.

L'hypersensible est tellement dans le "Tout" et sans limite (ou en tout cas, il est en difficulté pour distinguer les limites - corporelles, émotionnelles....), qu'il "change de couleurs" en fonction de ce qui se trouve autour de lui.
Il peut être en "bad" si les personnes autour de lui sont en mode déprime.. à en croire, se persuader qu'il est lui-même en dépression. Et Il peut être en mode "Happy" quand les autres sont en mode "Happy"... à croire qu'il est lui même joyeux. 

Le Caméléon change pour s'adapter à son environnement, et surtout pour se camoufler, pour ne pas être vu, reconnu, et surtout pour ne pas être une proie. 

L'hypersensible est très souvent le pro de l'Hyper-adaptabilité. Il sait se "Fondre" pour éviter de ressentir.... Dans cette hyperadaptabilité, il se perd souvent en bloquant son ressenti (Oui, il essaie de se retrouver en bloquant son accès à ses ressentis, mais, en fait, il se coupe de l'un de ses dons). 

Ne pas être proie... Oui, les hypersensibles peuvent être des proies (je ferai un article particulier sur le sujet). Cela voudrait dire qu'il y a des Prédateurs.... Et oui....
ça pourrait être la peur qui lui fait prendre les couleurs des autres... A moins que ce ne soit d'autres besoins......

Les Besoins de l'Hypersensible ?

L'hypersensible a des besoins, comme tout à chacun, me diriez-vous.
Oui. 
Mais l'Hypersensible a souvent des besoins qui partent dans tous les sens... comme tous ses sens qui partent en tout sens. 

Il y a quelques besoins primordiaux. Pour n'en citer que quelques uns : Besoin d'Harmonie (ne supportent pas le conflit), de Beauté (visuel mais aussi auditive), de Douceurs (parce qu'il peut être à fleur de peau), de Compassion (besoin d'écoute), de Bienveillance (vis à vis de ce qu'il sent trop), un besoin de se sentir vivant et le monde émotionnel permet de se sentir pleinement vivant (cela peut expliquer les débordements ... juste pour se sentir vivant - mécanisme inconscient), besoin de lien profond et sincère (que ce soit en amitié ou en amour ... le superficiel le blesse), besoin de respect de son être, de sa sensibilité...  besoin de comprendre le monde (alors quand celui ne correspond pas aux besoins-valeurs cités juste avant, ça peut être l'angoisse intersidérale...)

Tous ces besoins peuvent prendre de la place, du temps. ça peut être lourd à vivre (très lourd), pour soi et pour les autres. Alors, parfois, pour faire l'économie de ressenti, de sensation, on met tout en boite, croyant que ce sera plus simple.  

L'Hypersensible et la Confusion

Tous ces besoins et tous les sens peuvent créer de la Confusion. 
C'est là qu'intervient notre petit caméléon (pour y mettre de la légèreté on peut imaginer qu'il ressemble à Pascal dans Rayponce)..... 
Tous les sens, quand on sent que l'autre va mal , et comme on a besoin d'harmonie, on va donner, même si l'autre n'a rien demandé, on va lui donner ce que l'on estime être bon pour lui. Sans vérifier si c'est ok. C'est un truc inné chez l'hypersensible. 
Quand l'autre est en colère et comme on n'aime pas le conflit, on va se plier en quatre pour apaiser les tensions, quitte à se mettre en surtension en dedans..... Sans vérifier si c'est ok pour soi d'être le vase pour la colère de l'autre. 

C'est un sacré paquet de noeuds (bien pire que le paquet de noeud des écouteurs... bien pire que les câbles emmêlés.... hummm, ça pourrait être comme dix chaines.. dont on ne distingue plus à quelle maillon appartient quelle chaîne)

Il est important de tout mettre à plat... pour prendre la direction de la confusion.

Hypersensible, comment être soi ?

De soi à soi et de Soi pour les autres. 

Avancer sur le chemin de l'authenticité. 

Important de dépatouiller le sac de noeud. Et ça prend du temps (souvenez vous du temps qu'il faut pour démêler des chaines... :) ). 
Ce n'est pas en un coup de baguette magique, à coup de mura-magique, à coup de tisane. 

Ce n'est pas en une séance. 


Comme l'hypersensible est un être "Multi-sensoriel", il y a multiples outils à mettre en place. 
Le risque serait de partir dans tous les sens, en suivant toutes les voies, (toutes les voix possibles ?)...Et d'en perdre son latin. 

Le premier pas est de venir sécuriser, de se sentir en sécurité à l'intérieur de soi.... le célèbre Enfant intérieur..... Pas en lui racontant des histoires, des bobards d'adulte, comme ceux que l'on pouvait entendre quand on était réellement petit.... Non, un vrai travail en profondeur, d'accompagnement (sans se raconter d'histoire, ou se voiler la face).
 

Voici quelques outils à explorer : 


- l'écriture - poser les mots, même en vrac, sur un carnet. 

- apporter une odeur, une huile essentielle qui réconforte. 

- trouver l'accompagnateur, le thérapeute qui sera en capacité d'écoute sans juger, qui sera vous accueillir comme vous êtes sans chercher à vous formater vers que vous devriez être, mais qui vous accompagne à incarner votre Etre, vos valeurs, votre bien-être. 

- Parler vrai, écouter vrai, oser vrai, choisir l'authenticité avec soi déjà. Se pardonner, pardonner, se respecter, se faire honneur. 

.... La boite à outils est grande, vous n'êtes pas obligés d'essayer tous les outils, :). 

la Vie est une belle exploration....

Voici une citation qui m'avait beaucoup marqué la première fois que je l'ai lu 

"Soyez Vous-même, tous les autres sont déjà pris" - Oscar Wilde. 

Oui, soyez-vous même, ne soyez pas un clone d'un autre, d'une autre, ne vous laissez pas imposer une étiquette, explorez vos facettes. Impulsez votre Authenticité. Personne n'est identique. Chacun est unique. Respectez votre Unicité - Votre Identité.

Et même si le "Qui je suis" se façonne au fil des expériences, de la vie, il y a de la valeur ajoutée, et des ombres nettoyées. Quand on fait le job de cette quête incroyable du Vivant, on se bonifie comme un bon miel. Et même si parfois, ce n'est pas évident, c'est quand même sacrément satisfaisant, en soi, de se sentir tranquille et de voir le travail accompli et de pouvoir aborder ce qui reste à accomplir avec plus de légèreté, de conscience et de joie. 


Articles similaires

Derniers articles

Hypersensible ou Hyperémotif ?

Convalescence

Pesto Pissenlit Epinard

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.