12 place Clovis Tiers, 59700 Marcq-en-Barœœul
+33 6 07 98 06 51
Les Lundi, Mardi et Jeudi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 21h. Les Mercredi et Vendredi de 9h à 12h.

Au coeur de la Bulle, Naturopathe à Marcq-en-Barœul et Lille

Au coeur de la Bulle
Naturopathe à Marcq-en-Barœul et Lille
 

Au coeur de la Bulle, Naturopathe à Marcq-en-Barœul et Lille

Au coeur de la Bulle
Naturopathe à Marcq-en-Barœul et Lille

Naturopathie

Je ne veux pas manger

Il y a plein de moments dans notre vie où l'on se trouve face à notre "Je ne veux pas manger". 
Il y a plusieurs causes possibles à cette non-envie. Nous allons explorer plusieurs pistes....

Je ne veux pas manger, qu'est ce qui se passe ?

Il y a les moments où la faim n'est plus présente. Oui, ça peut arriver. Et puis c'est juste une fois, ça passe, et le moment suivant, on a faim à nouveau. C'était juste un passage, rien d'alarmant. 

Et puis, il y a le "je ne veux pas manger" qui s'installe plus durablement. On essaie, on se force, et on mange sans goût, ou tout a un goût de carton-pâte, de papier mâché. Les saveurs ont disparu.... 
ça fait lourd dans la bouche, ça prend de la place, ça écoeure. On a juste envie de recracher ce que l'on mange. 

Les causes sont souvent d'ordre émotionnel. ça peut être lié à un choc, une mauvaise nouvelle. Dans ces instants là, il serait bon de trouver quelqu'un à qui parler. Oui, car à ce moment là, ce qui peut nous empêcher de manger, ce qui fait que l'on est dans le "Je ne veux pas manger", c'est que l'on aurait des choses à dire, des mots à prononcer. Et ce sont tous ces mots qui sont coincés, là, au fond de la gorge, et que rien ne peut être avaler... Comme les mots aimeraient sortir, ils ne permettent pas que des aliments passent. Le coeur est trop lourd pour que le Corps réponde au besoin de s'alimenter. 


Je ne veux pas manger, qu'est ce qui m'arrive... 

Le stress, vous connaissez, ce fameux stress, qu'il soit lié au boulot, à la famille, à la société, celui qui fait un double noeud au plexus solaire, porte des émotions, qui se trouve juste devant l'estomac.... Ce stress qui met sous tension les muscles, les tendons, et qui ressert les mâchoires. Et que rien que l'idée de mâcher est doublement pénible, tellement que même les soupes ne passent pas.... 

Le "Je ne veux pas manger" vous permet de découvrir qu'il y a quelques choses à aller observer. Votre corps, par le biais de l'alimentation, vous envoie les signaux à entendre pour décoder ce qui se passe et qui serait bon de rectifier. 

 

Je ne veux pas manger, "j'ai avalé trop de couleuvres." 

Avaler des couleuvres, c'est lorsque l'on se sent obligé d'obéir, sans réussir à contester quoique ce soit, sans pouvoir donner son point de vue. On a trop dit "Oui" aux autres sans écouter le Non qui résonnait fortement en nous. C'est quand on a gobé trop de mensonges, en trop voulant y croire, c'est quand on a été trop crédule, trop souvent.... Et que, blessé dans son innocence naïve, on ne peut plus rien avaler. Le corps dit stop. Ici, c'est en lien avec nos oreilles, notre coeur, notre confiance en soi.... 
En prendre conscience permet de faire le premier pas pour aller oser rencontré ce qui s'est joué sur le parcours de vie. 

 

Je ne veux pas manger, on m' a forcé... 

 

Dans "être forcé à manger", il y a l'idée d'être obligé de finir son assiette, qui peut déjà pas mal créer de dégâts en soi, surtout dans l'adulte que l'on devient. Oui, forcer à finir l'assiette ne permet pas à l'enfant d'être à l'écoute de ce que son corps lui réclame. Parfois, ou souvent, en tant qu'adulte, on sert des assiettes d'adultes aux enfants... Il pourrait être bon de laisser l'enfant se servir, quitte à ce qu'il se serve à nouveau. Je comprends l'idée de ne pas faire de gâchis et de ne pas pouvoir jeter les restes. Mais se forcer à manger alors que le corps dit stop, on va à l'encontre de la santé. 


Je pense particulièrement quand j'écris "être forcé à manger", c'est d'être réellement forcé à manger - quand quelqu'un vous met de force de la nourriture dans la bouche. Oui, ça existe. 


Enfant, on ne se rend pas compte, malgré la violence du geste, et qu'enfant, on ne comprend absolument pas pourquoi ça arrive. On est juste pétrifié, et on peut le rester longtemps. Quand cet enfant devient adulte, c'est là que ça se complique, si cela n'a pas été travaillé en thérapie. Parce que c'est un réel traumatisme. ça choque le corps, le coeur, les émotions. 
En tant qu'adulte, il est bon de dénouer ce terrible choc. C'est de la même catégorie qu'un viol, il y a intrusion, il y a de l'abus.... 
Ce choc peut rester longtemps endormi, sous jacent. Mais un beau jour, il se réveille, et le réveil est douloureux. C'est le corps, les émotions, le mental qui se réveillent en même temps. Il est plus qu'important d'être bien accompagné pour traverser cet étape, par un bon thérapeute, voir travailler avec plusieurs types de thérapies (Naturopathe, Psychothérapeute, Energéticien par exemple). Cela va prendre du temps. Ce n'est pas en un claquement de doigt, ou de deux ou trois séances qui régleront le problème. Cet étape est à traverser en confiance, malgré les douleurs révélées. Comme je dis souvent, surtout ne pas perdre de vue la lumière intérieure. 
 

Je ne veux pas manger, tout est mélangé...

Pour certaines personnes, il est important de pouvoir manger une chose après l'autre. Ils ont besoin d'avoir les aliments séparés dans leurs assiettes, ils ont besoin d'y voir clair, de repérer, de sentir. Ce n'est pas pour "embêter" ou faire "sa chochote", ou son "rebelle", ce n'est pas non plus contre celui qui sert le repas, c'est juste que c'est ainsi. C'est un besoin. Il est important de pouvoir respecter ce besoin - celui de pouvoir identifier les aliments aisément. En écoutant et respectant ce besoin, l'appétit revient facilement. 

 

Dans le Je ne veux pas manger, il y a aussi une question d'envie, d'en vie... S'alimenter s'est donné de l'énergie à son corps pour être dans l'énergie de la Vie. Quand on ne veut plus, quand il n'y a plus l'envie et la vie, cela rappelle le Cycle Naturel de la Vie, qui se fait par étape successive, la naissance, la vie, la mort, la renaissance (etc.). C'est tout un processus. Le "Je ne veux pas manger" signifie sans doute qu'il y a quelque chose à transmuter, transformer, une transition, quelque chose à laisser partir pour que quelque chose de différent, de plus ajuster puisse prendre vivement sa place dans votre Vie. 

Audrey Krüger - mars 2020.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.